Le Canet enfin réhabilité !

31 décembre 2009 0 Par jeff1er

Pour faire suite à mon précédent article sur le désamour du Canet pour la commune, je tenais à rendre justice aux différents acteurs qui ont pris part à la réfection du carrefour du Canet.

En effet, certains thèmes que j’avais abordés trouvent enfin une solution :
— la suppression du « barreau » qui permettait d’éviter le rond-point, en se dirigeant vers Toulon ;
— l’aménagement de plusieurs arrêts de bus (quatre en tout) ;
— la réfection du revêtement, qui a pour conséquence une diminution du bruit très nette ;
— la modification du carrefour vers la route de Valbrillant, qui oblige dorénavant les usagers venant de Meyreuil a effectué le tour du rond-point lorsqu’ils se dirigent vers Aix. Ce dernier point améliore sensiblement le temps de traversée du carrefour.

Je me permets donc de remercier les autorités qui ont procédé à cette modification, avec un tout petit bémol : il serait souhaitable de matérialiser d’une manière ou d’une autre le fait que les conducteurs se trouvent bien en agglomération, et par conséquent que leur vitesse doit être limité. En effet, nous continuons à constater que les conducteurs sortant du rond-point se comportent comme de véritables billes de flipper, et c’est à celui qui accélérera le plus en sortie de rond-point. Parmi les pistes possibles, un marquage au sol, des bacs à fleurs sur les côtés de la route, ou pourquoi pas des signaux lumineux qui rappelleraient les usagers à la raison.

Dernier petit point à améliorer : la signalisation des itinéraires. Nous constatons en permanence que des usagers perdus n’hésitent pas à faire demi-tour de manière dangereuse, un peu n’importent où. Ce problème a déjà été abordé maintes fois, et il semble qu’une de réglementation administrative tatillonne ne permette pas d’indiquer sur les panneaux routiers les grandes villes situées à une certaine distance du carrefour. Résultat : des villes telles que Nice, Toulon, ne sont pas signalées dans le carrefour.

Il est grand temps que nos énarques réfléchissent un peu aux conséquences de leur pensée mesquine.

Pour finir, merci encore à tous ceux qui ont participé à l’amélioration de notre vie quotidienne au Canet !