Bono pour la surveillance du Net afin de limiter le piratage

4 janvier 2010 0 Par jeff1er

Dans son article « sécurité & menace » du 4 janvier, Olivier Chicheportiche reprend les propos du chanteur Bono de U2, qui est favorable à la surveillance de l’Internet, ainsi que le fait de la Chine contre la dissidence, ou encore les États-Unis, dans sa « lutte contre le terrorisme ».
Ça fout mal pour un groupe qui clamait la liberté de l’Irlande du Nord.
2002-03-14-bono-bush1-2010-01-4-23-13.jpg On voit ici les limites de l’engagement artistique, qui flirte avec l’intérêt des majors.
On finit par se demander si ces groupes soi-disant engagés ne sont pas que de purs produits marketing, parfaitement huilés, qui ne desservent que les intérêts de leurs « créateurs ».

Je vais tenter de reprendre les mêmes arguments :

« — Je suis un maréchal-ferrant, et je m’insurge contre les vendeurs de pneus.
En effet, j’exige la mise en place d’une taxe sur chaque pneu vendu afin de sauvegarder le métier de maréchal-ferrant.
Tous ces pneumatiques mettent en péril toute une économie qu’il faut à tout prix sauvegarder !
Donc, oui à la haute autorité pour les droits des maréchaux-ferrants. »

Ne sentez-vous pas ici un peu le ridicule de la situation ?
Il serait donc grand temps que tout ce petit monde qui gravite autour de la création, tout en s’en nourrissant, réalise que le monde a changé, et joue les règles du commerce international que les écoles de commerce lui ont enseigné. À un moment, lutter pour imposer les conditions favorables à son développement devient vain ! N’importe quel « marketeur » vous expliquera que s’adapter à la nouvelle situation de concurrence sera plus productif que de tenter de s’accrocher au reste d’un monde qui n’est plus.

Voir l’article sur ZDNet.fr :

Bono du groupe U2 se prononce pour la surveillance du Net afin de limiter le piratage – Actualités – ZDNet.fr

http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39711912,00.htm?xtor=RSS-1