Archives de catégorie : Non classé

Nouvelle taxe sur les disques externes: Le pouvoir au secours des majors moribondes…

Un nouveau cadeau à nos amis des majors vient d’être fait par le pouvoir UMP : une « redevance » sur la copie privée touchant les mémoires de masse : clés USB, cartes-mémoires et autres disques externes (à l’exclusion des disques internes).
La loi est applicable au 1er octobre.

Dans la logique qui anime la droite et une partie de la gauche, il s’agit une nouvelle fois de « compenser » le manque à gagner des majors, producteurs et autres distributeurs des pertes liées aux téléchargements dits « illégaux ».
Après les CD et autres DVD, c’est maintenant aux supports de mémoire de masse qu’on s’en prend. Comme si nous stockions de musique piratée sur les puces de nos appareils photo !

DE QUI SE MOQUE T-ON ?

Au delà même du principe de la taxe qui, si c’était la seule mesure de protectionnisme ordonnée par les principaux bailleurs des « libéraux » (n’y a’-il pas liberté à l’origine du mot ?), c’est surtout sur l’accumulation des mesures que le pouvoir perd les pédales (doit pas être facile de lécher des bottes en pédalant…).
Résumons-nous ; nous avons :
— pour commencer une loi dite DAVDSI qui interdit le téléchargement de fichiers, pour protéger les majors.
— Une première taxe sur les CD/DVD équivalente, parfois supérieure au prix du support nu.
— Une nouvelle taxe sur les supports de masse.

Ça ne sent pas un peu l’acharnement ?

À côté de tout ceci, qu’observe-t-on ?

Les coûts de production des disques ont été divisés par un nombre à 3 chiffres : le prix des équipements de studio, le matériel de musique ont chuté vertigineusement.
Par ailleurs, la distribution de la musique a changé de modèle économique. Exit les disquaires, bonjour le téléchargement.
Je ne connais pas tous les tenants et aboutissants sur la taxe globale, mais elle m’apparaît certainement plus juste et équitable que ces taxes ridicules. Bientôt, on mettra une taxe sur les lunettes parce qu’elles permettent de voir des films piratés !

Moralité, on est en droit de se demander à quoi servent les majors (si, à assurer la promo de « talents » à la stark…)

Donc, Messieurs les élus qui viennent de voter une nouvelle loi sans même réfléchir à la portée de celle-ci (on a sûrement dû vous le demander gentiment ; qui va LUI prêter son yacht après ?), Messieurs, disais-je, vous vous ridiculisez une fois de plus, et pire, vous faites passer notre pays pour une arrière-boutique de marchand, sans envergure, sans avenir.

Ce qui doit arriver arrivera de toute façon ; les majors disparaîtront. Ce système, aussi corrompu soit-il, est devenu obsolète, et ces redevances idiotes ne pourront pas sauver ces diplodocus affamés…

En voici le barème :

Carte-mémoire
> 1 Go : 0,09 €

> 2 Go : 0,18 €

> 4 Go : 0,28 €
Clé USB
> 1 Go : 0,22 €

> 2 Go : 0,36 €

> 4 Go : 0,58 €
– 0,0597€/Go pour les disques jusqu’à 80 Go. (max: 4,78 €)
– 0,0507€/Go pour les disques de plus de 80 Go et jusqu’à 120 Go. (max: 6,08 €)
– 0,0403€/Go pour les disques de plus de 120 Go et jusqu’à 160 Go. (max: 6,44 €)
– 0,0333€/Go pour les disques de plus de 160 Go et jusqu’à 200 Go. (max: 6,66 €)
– 0,0272€/Go pour les disques de plus de 200 Go et jusqu’à 320 Go. (max: 7,58 €)
– 0,0237€/Go pour les disques de plus de 320 Go et jusqu’à 400 Go. (max: 9,48 €)
– 0,0200€/Go pour les disques de plus de 400 Go et jusqu’à 1000 Go. (max: 20 €)

D’autres détails sur les Forums MacBidouille.

De la lutte des classes à la droite « décomplexée »…

« Vivons heureux, ne vivons plus cachés ! »
Voilà une réflexion qui semble devenue incontournable dans les exhibitions ostentatoires de notre nouveau monarque : il est vrai que la fortune ne sert à pas grand-chose si on ne peut l’exhiber !

À la veille de mon départ aux USA, je m’interroge : parler de la lutte des classes a t’il encore un sens ?

Et plus généralement, comment peut-on définir aujourd’hui « être de gauche » ?

Les soixante dernières années ont profondément modifié la structure sociale occidentale. Avant la chute du Mur, la répartition des richesses se concevait à l’intérieur des frontières. Pis, on pouvait alors pointer du doigt ceux qui en abusaient.
Les plus favorisés désignaient quelques privilégies pour jouer le rôle de courroie de transmission de leur pouvoir, ainsi avait on vu la naissance d’un caste d’encadrement qui avait renié ses scrupules pour garantir ses privilèges relatifs.

Mais les années quatre vingt dix ont remis en cause cette ordre des choses.
sdf4-2007-08-17-00-03.jpg
La disparition d’un contre-poids idéologique — que je ne désapprouve pass en tant que fait, avec la
disparition de régimes sanguinaires — a réellement décomplexé la classe des possédants.
La délocalisation des classes laborieuses vers des paradis plus productifs a laissé progressivement sur le carreau toute une partie de la population occidentale, ne lui laissant le choix qu’entre s’adapter ou mourir !

Nouvelle franchise sur les médicaments: envoyez votre facture à vos amis de l´UMP

Voir l’article sur :
AgoraVox le média citoyen : Quand franchise médicale rime avec perfidie politique…

Une nouvelle franchise sur les médicaments devrait prochainement voir le jour. Cumulée avec les autres franchises en vigueur, cela équivaudra à 100 € de franchise sur les médicaments.

Dans la logique qui est la sienne depuis plus de cinquante ans, la nouvelle droite décomplexée, sûre de sa super-majorité acquise au grand bluff des présidentielles, continue le transfert des richesses à son fond de commerce habituel: les possédants.
Alors, pourquoi ne pas envoyer votre facture de médicaments à ceux de vos connaissances qui ont voulu cet état de fait ?
Histoire de leur faire comprendre (pour ceux qui ne l’auraient pas fait exprès) que rien n’est gratuit dans ce bas monde (ne sont-ce pas les bases du libéralisme ?), vous pouvez toujours leur envoyer les relevés de sécurité sociale indiquant ces déremboursements !

Un bon moyen de réveiller les français abusés par sa majesté présidentielle (quand elle sera revenu de Miami, bien sûr 🙂
Blogged with Floc

CPE: Sommes nous encore en democratie ?

L’article du Nouvel Obs
Le gouvernement a fait passer en force sa loi sur le contrat de première embauche; mais que cache ce genre d’agissements ?
20060201.obs23263-2006-02-12-00-01.jpg

Depuis 2002, l’action du gouvernement s’est progressivement intensifiée. Loi après loi, premier ministre après premier ministre, les gouvernements de Jacques Chirac chamboulent petit à petit le visage du pays.
Mais si l’on y réfléchit bien, en a t’il la légitimité ?

Google, le nouveau jouet de l´oncle Sam ?

Google, le nouveau géant à abattre

Donc une nouvelle version du moteur de recherche local, bien pratique, il est vrai, lorsqu’on a ses habitudes sur Mac avec Spotlight…

Mais, selon l’article de Mac4ever, si les infos sont stockées non plus dans une sorte de base local sur son PC, mais sur un serveur distant, imaginez ce que de vilains petits fouineurs qui veulent contrôler le monde pour le débarrasser des méchants terroristes barbus pourraient en fai
olympics06-opening-res8-2006-02-11-23-58.gif
re…

De là à dire que la nouvelle arme de domination mondiale étasunienne est Google, il n’y a qu’un pas.

En effet, comment expliquer que dans le pays de la libre concurrence une boîte comme Google ait pu obtenir le quasi monopole face à des rivaux bien mieux armés au départ ?

Si la simplicité de l’interface, l’absence de pubs (apparentes) avaient séduit beaucoup de monde (dont votre serviteur), on a du mal à expliquer cette grimpée fulgurante face à Yahoo, ou autre AltaVista qui étaient incontournables à l’époque…

Et finalement, grâce à Google et son petit robot fouineur, deubeulyou n’a t’il pas ce qu’il désire : tout savoir sur tous ?

Bienvenue sur le blog du Canet

jeff-2006-02-11-23-54.jpg
Bienvenue sur cet humble blog !
Après plusieurs années de web-design dans une grande entreprise, et avoir fait plein de sites très compliqués, dans des technologies compliquées, j’ai eu envie de de me simplifier la vie, et de me concentrer sur mes coups de gueule. Ce blog est donc l’émanation de ma fainéantise.
Par ailleurs, les injustices m’ont toujours révolté. J’ai dépassé le stade du triangle de Karpman et je n’ai plus envie de me poser en tant que zorro, mais parfois, certains agissement sont difficiles à supporter.
Et particulièrement ceux que certains sont en train de faire subir à notre pays…
Vous y trouverez donc quelques pensées, de petits articles sur mon iPhone, et pourquoi pas, quelques articles liés à mon métier, concernant Microsoft Project…
Bonne lecture !

Acte Notarial 1873

Un exemple de l’exploitation humaine…

J’ai retranscrit pour vous une acte notarial datant de 1873, entre un riche propriétaire et mon arrière-arrière grand-père. Comme quoi il n’est pas de limite au cynisme des riches et autres boutiquiers;
Ce document m’a encore une fois gentiment été prêté par Jean-François et Arnaud, que je remercie encore une fois…

Par la présente convention, faite en double, entre Monsieur Alexandre, A. Trabaux, propriétaire de la Martelle (commune d’Aubagne) et Monsieur Marius Coquillat, méger pour l’exploitation, il a été arrêté ce qui suit.

Récoltes principales : BLE.
La récolte du blé est partagée entre les deux parties; de même du blé grapier, sous-vent

VIN : Pour le vin, trois cinquièmes reviennent au propriétaire, deux cinquièmes au méger, de même pour le vinaigre. La piquette: deux tiers au méger, un tiers au propriétaire, ne sera faite que pour l’usage et non vendue. Vendanges, foulaison, presse, décuvage et piquette se feront le jour, jamais la nuit.

PRAIRIES : Des accords spéciaux auront lieu pour les prairies. Celles des platanes seront arrosées et fumées par le méger, et comme celles des Maïres (ruisseau de dessèchement) partagées.
Le méger soignera les talus en soutènement des Maïres, prévenant ainsi les éboulements.

LEGUMES : Les légumes quelqu’ils soient, tous herbages et produits de la terre, de moitié ? On ne pourra semer que trois rangs au plus dans les grandes oulières, deux dans les petites et de trois oulières l’une. Les noix sèches ou vertes, les cerises, tous fruits, herbages ou légumes vendus frais, ainsi que leur produit en argent , le tout partagé.

RESERVE : Le propriétaire se réserve cinquante quintaux de paille, dix milles sarments, vingt lapins.

Défense de faire le pain au four de la mégerie. Le méger ne peux recevoir des denrées, pour son compte ou pour autrui, et l’aire est réservée à l’exploitation. Même prescription pour les cuves ou Tines, et pour le vin du méger ou d’autrui.
Le méger portera au propriétaire toutes provisions selon son désir au moins une fois par semaine, comme les sarments, vois, foin, paille, vin, légumes, herbages, fruits.

JARDIN : Le jardin potager est à côté du bassin, ne sera pas augmenté sans autorisation et le propriétaire ou sa famille en usera […]

La fleur du tilleul sera cueillie par le méger et partagée. Les effondrées faites par le méger seront payées, un quart par celui-ci, trois quart par le propriétaire.

Les vieilles souches, dedans ou dehors, seront partagées.
Défense d’arracher un arbre, sans le consentement du propriétaire. Le bois coupé à la mesure indiquée, le gros pour le propriétaire, le petit pour le méger. Celui-ci en charge de tout l’engrais nécessaire. il ne pourra tenir que dix cochons, excepté six petits avant que les gros soient vendus. Il soignera les quatre allées principales, la terrasse, le tour de la campagne, les allées en plate-bande du parterre et enlèvera toutes ordures.

Il taillera tous arbres fruitiers, les haies et buis du jardin, la ¿thèse?, ¿erressillera? les pommiers et pins du poste, fera les provins. La taille des platanes, tilleuls, mûriers, chênes et autres arbres faite par lui donnera bien à partage du bois qui reviendra tout au propriétaire s’il fait les frais de taille, mais le méger coupera et enfermera à ses frais.

Le chemin qui va du milieu de l’allée des mûriers à la route de Gémenos est exclusivement réservée au propriétaire; l’exploitation se faisant par l’ancien chemin. Défense de laisser passer les charrettes et voitures par l’allée des platanes. Le méger aura un chevalet un second si nécessaire. Il n’exercera jamais l’industrie de charretier et tout autre sans autorisation. Il tiendra en bon état les bassins, la noria, les lieux, le cellier, les cuves et tonneaux, et tout ce qui sert à l’exploitation.
Enfin, la famille Coquillat aura tous les égards et actes d’obligeance qui constitueront les bons rapports.

        Marseille, le douze juin Mil huit cent soixante treize.
                        Alexandre Trabaux.

N.B.: les guérets seront faits aux époques voulues.