Boues rouges impossibles à Gardanne ?

Date:        10 octobre 2010 09:28
Topic:        Boues rouges impossibles à Gardanne ?
Modified:        3 août 2020 12:41
Tags:        Environnement, avis
Status:        Completed

La catastrophe de Kolontar, en Hongrie, a ému la communauté écologiste avec raison, et des questions autour des rejets de l’usine d’aluminium Alcan de Gardanne se sont élevées. Le directeur de cette vieille usine de Pechiney qui emploie près de 1800 personnes (emplois directs et induits) a affirmé hier dans la Provence qu’une telle catastrophe ne pourrait pas se produire ici, en raison de la différence de traitement qu’Alcan applique à ses résidus. En effet, selon lui, les résidus sont lavés de la soude qu’ils contiennent et la partie liquide est évacuée au large de Cassis grâce à un pipeline de 50 km. Les rejets en mer ne contiendraient que 3 ou 4 grammes de soude. Une fois débarrassées de la partie liquide, les boues séchées sont « stockées » dans la colline, près de Bouc-Bel-Air. wpid-boues1-2010-10-10-10-28-2010-10-10-09-28.png

Cette zone qui s’étend sur une zone de plus d’un kilomètre de long est composée de terrains où sont entreposées les boues séchées, mais également d’un bassin rempli d’une eau rougeâtre où toute végétation a péri; les arbres morts sont recouverts d’une substance blanche, lui donnant un caractère lunaire. Sur la photo d’écran ci-dessus, j’ai pointé en rouge le symbole d’un relevé sismique du 28 février 1989, où une secousse d’une magnitude de 3,2 sur l’échelle de Richter avait été observée à 10 km de profondeur. On peut donc se poser la question sur le choix de cette zone. D’autre part, les rejets ne menacent-ils pas les nappes phréatiques ? Par ailleurs, ceux qui vivent à Gardanne près du complexe Alcan connaissent bien les odeurs nauséabondes qui en émanent, les particules rouges qui recouvrent absolument tout, et pis, les nuages acides qui corrodent les peintures des véhicules.

Continuer la lecture de « Boues rouges impossibles à Gardanne ? »

Pal le poulpe: c’est parti pour 2 ans de nuage d’encre

        Date:        1 août 2010 07:56
        Topic:        Pal le poulpe: c’est parti pour 2 ans de nuage d’encre
        Modified:        3 août 2020 12:41
        Tags:        Politique, avis
        Status:        Completed

Les Roms, les étrangers, les voyous tueurs de flics: voilà de quoi nous faire oublier la décadence sociétale dans laquelle le pouvoir UMP nous plonge depuis 7 ans, dans la torpeur de l’été.
Je ne suis pas sûr que, dans la pyramide de Maslow, ce soit la priorité de la majorité des gens, mais bon, on ne va pas changer une equipe qui gagne.
Un détail cependant: finalement, depuis les émeutes de 95, quelles actions concrètes ont été prises ?
Les banlieues sont toujours aussi enclavées, la police toujours aussi isolée et détestée, et le déclin de l’économie n’a fait que favoriser l’essort de l’économie parallèle, des drogues dures et de la delinquence.
Il planne ici comme une puanteur de déjà vu. Déjà vu en 1936. C’est la faute aux étrangers! Un peu facile non?

Le bonne question ne serait-elle pas : à qui profite le crime ?
Finallement une situation pourrie profite aux mouches, fussent elles milliardaires. Alors, crier au loup après les gitans alors que soupçon pèse sur une partie des ministres me parait plus que malsain.
N’oublions pas cependant que le massacre des retraites se fera derrière ce nuage d’encre.

J’ai vraiment honte !
Croix de feu, si je mens je vais en enfer!

Retraites: Un pour tous et tous pour moi

        Date:        28 mai 2010 08:53
        Topic:        Retraites: Un pour tous et tous pour moi
        Modified:        3 août 2020 12:41
        Tags:        retraites
        Status:        Completed

La similtude des différents propos entendus dans les médias, au sujet du dossier des retraites, m’a frappé.
A ma connaissance, personne n’a relevé une piste de financement qui me parait pourtant évidente… Ou du moins logique:

Je m’explique.

Les facteurs qui génèrent la valeur ajoutée, dans une société moderne, n’ont fondamentalement pas changés depuis des millénaires: ce ne sont ni la spéculation, ni la capitalisation, mais bel et bien au final le travail.
Or, nous restons enfermés dans un modèle économique à forte croisssance -qui pouvait supporter une source unique de financement- oú le travail doit se suffir a lui même pour assurer sa protection sociale, alors qu’il est a l’origine de la création de toute richesse.

Donc, spéculer sur l’age légal de départ revient a se laisser enfemer dans les dogmes libéraux.
Pour moi, tous ceux qui profitent des fruits du travail doivent contribuer au financement de son regime de retraite.
Prenons en compte ce nouveau financement et refaisons nos calculs.
Il n’est pas sûr que l’argument de l’alongement de la durée de vie tienne aux tenants du départ en retraite à plus de 60 ans.

Cela ferait en tout cas taire la pensée unique et ceux qui tirent justement leurs revenus du travail des autres

La politique du Poulpe…

        Date:        25 avril 2010 10:38
        Topic:        La politique du Poulpe…
        Modified:        3 août 2020 12:41
        Tags:        Politique, ump
        Status:        Completed

Pas une journée ne se passe en ce moment, sans qu’une nouvelle affaire de « Burqa » ou de polygamie ne vienne polluer nos petits écrans, à grands renforts de cris d’orfraie de tel ou tel ministre;
Ainsi, le buzz est créé, et les médias passent en boucle les commentaires.
C’est à ce demander si nos « élites » ont conscience de l’état du monde en général, des inégalités qui explosent en ce moment. Ou bien est-ce simplement un nuage d’encre pour masquer leurs impuissances, leurs inefficacités, voire pire, leur duplicité !

Prenons l’histoire de la burqa; les iTélé, France-Info ou LCI nous rabâchent sans relâche les réactions d’Hortefeux.
Mon avis est mitigé sur la question: autant suis-je sensible aux réactions sur la condition féminine, la dégradation de la condition de la femme, et aussi —pourquoi pas— la liberté de chacun de ses croyances, autant ma méfiance envers les religions, la nécessité de lois applicables à tous (dois-je crier au piétinement de la liberté d’expression si je me prends un PV en me baladant à poil sur le cours Mirabeau ?).
De plus, la pénalisation du port du Niqab risque d’enfermer un peu plus celles qui n’ont d’autres choix. Enfin, le flic Lambda va-t-il dresser un PV à l’épouse d’un émir venu dépenser ses pétrodollars sur les Champs-Elysées ?

wpid-main.php_1-2010-04-25-10-38.jpgMais quoi qu’il en soit, qu’en est-il de la nécessité d’une loi passée en urgence ? N’est-ce pas encore un écran de fumée pour éviter le débat sur les Vraies questions du moment, et par la même occasion racoler du côté des bas-du-front ?
Et pour parler des choses masquées par cette actualité sordide, je vous invite à lire quelques articles intéressants sur l’accroissement des inégalité en France:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Inégalités_de_revenu_en_France
http://ses-paris.scola.ac-paris.fr/spip.php?article44
http://www.inegalites.fr/spip.php?article705

Ces articles qui méritent plus de popularité derrière les gesticulations des poulpes politiques (UMP et Socialistes —on y voit une étude intéressante sur l’évolution de l’inégalité sous le gouvernement Jospin) mettent tous une donnée en exergue: les inégalités se sont accrues du fait de l’affaiblissement des revenus du travail, contre l’explosion des revenus du capital et du patrimoine.
Les raisons en sont pourtant simple.

La chute du mur dans les années 90, et les nouvelles technologies de l’information, ont marqué le point de départ de la mise en concurrence de la main d’œuvre entre les pays « riches » et les pays émergents. Ainsi, il était désormais plus facile de délocaliser la production dans les pays à bas coût, au détriment d’autres paramètres tels que les émissions polluantes liées au transport de marchandise produite dans ces pays, la prise d’otage des salariés de ces mêmes pays, dont l’évolution du pouvoir d’achat n’est qu’un leurre, dans la mesure où celle-ci ne profite pas directement à leur pays d’origine, mais à l’élite de celui-ci.
En revanche, les richesses liées à la possession de biens n’ont fait que s’accroître, creusant d’avantage le fossé social. Pas travailler pour gagner plus: voilà la logique dans laquelle libéraux et socio-libéraux se sont engouffrés, par manque de clairvoyance pour certains, par complicité consciente pour d’autres (suivez mon regard…).

Au final, je verrais bien la création d’un nouveau label, le « poulpe d’or » décerné systématiquement quand un politique s’empare d’un fait divers pour masquer son incompétence.
Cela calmerait pas mal d’ardeurs stériles

Bono pour la surveillance du Net afin de limiter le piratage

        Date:        4 janvier 2010 23:13
        Topic:        Bono pour la surveillance du Net afin de limiter le piratage
        Modified:        3 août 2020 12:41
        Status:        Completed

Dans son article « sécurité & menace » du 4 janvier, Olivier Chicheportiche reprend les propos du chanteur Bono de U2, qui est favorable à la surveillance de l’Internet, ainsi que le fait de la Chine contre la dissidence, ou encore les États-Unis, dans sa « lutte contre le terrorisme ».
Ça fout mal pour un groupe qui clamait la liberté de l’Irlande du Nord.
2002-03-14-bono-bush1-2010-01-4-23-13.jpg On voit ici les limites de l’engagement artistique, qui flirte avec l’intérêt des majors.
On finit par se demander si ces groupes soi-disant engagés ne sont pas que de purs produits marketing, parfaitement huilés, qui ne desservent que les intérêts de leurs « créateurs ».

Je vais tenter de reprendre les mêmes arguments :

« — Je suis un maréchal-ferrant, et je m’insurge contre les vendeurs de pneus.
En effet, j’exige la mise en place d’une taxe sur chaque pneu vendu afin de sauvegarder le métier de maréchal-ferrant.
Tous ces pneumatiques mettent en péril toute une économie qu’il faut à tout prix sauvegarder !
Donc, oui à la haute autorité pour les droits des maréchaux-ferrants. »

Ne sentez-vous pas ici un peu le ridicule de la situation ?
Il serait donc grand temps que tout ce petit monde qui gravite autour de la création, tout en s’en nourrissant, réalise que le monde a changé, et joue les règles du commerce international que les écoles de commerce lui ont enseigné. À un moment, lutter pour imposer les conditions favorables à son développement devient vain ! N’importe quel « marketeur » vous expliquera que s’adapter à la nouvelle situation de concurrence sera plus productif que de tenter de s’accrocher au reste d’un monde qui n’est plus.

Voir l’article sur ZDNet.fr :

Bono du groupe U2 se prononce pour la surveillance du Net afin de limiter le piratage – Actualités – ZDNet.fr

http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39711912,00.htm?xtor=RSS-1

Le Canet enfin réhabilité !

        Date:        31 décembre 2009 11:05
        Topic:        Le Canet enfin réhabilité !
        Modified:        3 août 2020 12:41
        Status:        Completed

Pour faire suite à mon précédent article sur le désamour du Canet pour la commune, je tenais à rendre justice aux différents acteurs qui ont pris part à la réfection du carrefour du Canet.

En effet, certains thèmes que j’avais abordés trouvent enfin une solution :
— la suppression du « barreau » qui permettait d’éviter le rond-point, en se dirigeant vers Toulon ;
— l’aménagement de plusieurs arrêts de bus (quatre en tout) ;
— la réfection du revêtement, qui a pour conséquence une diminution du bruit très nette ;
— la modification du carrefour vers la route de Valbrillant, qui oblige dorénavant les usagers venant de Meyreuil a effectué le tour du rond-point lorsqu’ils se dirigent vers Aix. Ce dernier point améliore sensiblement le temps de traversée du carrefour.

Je me permets donc de remercier les autorités qui ont procédé à cette modification, avec un tout petit bémol : il serait souhaitable de matérialiser d’une manière ou d’une autre le fait que les conducteurs se trouvent bien en agglomération, et par conséquent que leur vitesse doit être limité. En effet, nous continuons à constater que les conducteurs sortant du rond-point se comportent comme de véritables billes de flipper, et c’est à celui qui accélérera le plus en sortie de rond-point. Parmi les pistes possibles, un marquage au sol, des bacs à fleurs sur les côtés de la route, ou pourquoi pas des signaux lumineux qui rappelleraient les usagers à la raison.

Dernier petit point à améliorer : la signalisation des itinéraires. Nous constatons en permanence que des usagers perdus n’hésitent pas à faire demi-tour de manière dangereuse, un peu n’importent où. Ce problème a déjà été abordé maintes fois, et il semble qu’une de réglementation administrative tatillonne ne permette pas d’indiquer sur les panneaux routiers les grandes villes situées à une certaine distance du carrefour. Résultat : des villes telles que Nice, Toulon, ne sont pas signalées dans le carrefour.

Il est grand temps que nos énarques réfléchissent un peu aux conséquences de leur pensée mesquine.

Pour finir, merci encore à tous ceux qui ont participé à l’amélioration de notre vie quotidienne au Canet !

SFR et sa politique de marketing

        Date:        31 décembre 2009 10:34
        Topic:        SFR et sa politique de marketing
        Modified:        3 août 2020 12:41
        Status:        Completed

J’ai récemment tenté d’installer sur mon N. 95 le navigateur alternatif Opera bêta 10.
Celui-ci fonctionne très bien en connexion Wifi, mais pas moyen d’accéder à l’Internet par la connexion 3G de SFR (WapSFR).

bd13dcf8-55d8-11de-a76c-688655dceeb31-2009-12-31-10-34.jpgAprès de nombreuses recherches sur Internet, j’en suis arrivé à la conclusion que SFR bloquait certains User Agent.

En effet, pour éviter que certains n’utilisent leur téléphone comme un modem, la passerelle de navigation GPRS/3G de SFR et détecte User Agent, c’est-à-dire la signature de votre navigateur. Seuls les navigateurs officiellement installés sur les terminaux mobiles supportés par la compagnie sont autorisés à naviguer via la passerelle de navigation.
Ainsi, un utilisateur qui se connecterait sur la passerelle depuis son navigateur habituel (Firefox, Internet Explorer…) se voit rejeté.

Dans ce cas de figure, il existe bien entendu une parade : changer son User Agent. Ceci est facile à réaliser sur un navigateur comme Firefox. En tapant «about:config » dans la barre d’adresse, on accède aux paramètres cachés du navigateur. Ainsi, on peut entrer la signature d’un agent autorisé par SFR.

Mais dans le cas d’Opera Bêta 10, on ne peut sauvegarder les préférences modifiées.

La situation est donc sans issue, jusqu’à ce que SFR décide d’autoriser ce navigateur sur ses réseaux.

Au-delà de ce problème, on peut se demander si cette stratégie est pérenne. En effet, avec l’arrivée d’un nouvel opérateur – Free mobile -, la donne va probablement changer, SFR se retrouvant pour la première fois en situation de concurrence. J’ai déjà évoqué sur ces pages les soupçons qu’on pouvait justement avoir à la rencontre des opérateurs mobiles sur une potentielle entente pour limiter la concurrence.

Comme l’explique Raphaëlle Carraient sur le site de l’extension.com, Free compte adopter une nouvelle stratégie en rupture avec les politiques d’entente traditionnellement menée par la bande des trois. Et parmi les nouvelles idées émises, le blocage des ports, de certains protocoles tels que le peer-to-peer ou enfin de certains navigateurs ne devraient plus être à l’ordre du jour.

On peut se demander quelle sera la réaction des opérateurs traditionnels, qui se sont accrochés à leur gâteau durant la bataille de l’appel d’offres pour le quatrième opérateur.

En revanche Free.fr ne compte pas subventionner l’achat du terminal. Le modèle économique traditionnellement en place va donc changer. Free parie sur le fait que les utilisateurs sont prêts à payer le prix fort pour acheter leur téléphone en ayant en contrepartie une totale liberté dans son utilisation, ainsi que le bénéfice d’un prix d’abonnement plus bas.

En termes de marketing, ce pari est osé. En effet, le segment de marché visé semble être l’utilisateur aguerri, mature, qui est prêt à investir une somme conséquente dans l’achat du terminal. Le marché de masse de la téléphonie ne correspond pas forcément à ce critère. En revanche, cette offre devrait faire exploser le marché de l’occasion. Avis aux amateurs d’eBay.

En tout cas, la bataille s’annonce intéressante.

La taxe carbone a bien été carbonisée

        Date:        30 décembre 2009 17:24
        Topic:        La taxe carbone a bien été carbonisée
        Modified:        3 août 2020 12:41
        Status:        Completed

Il existe dans ce monde des choses tellement prévisibles. Le refus par le conseil constitutionnel de la taxe carbone en fait partie.
En effet hier, le 29 décembre, le conseil constitutionnel a invalidé l’application de la taxe carbone en jugeant cette taxe comme injuste, notamment devant l’impôt, et en estimant, je suppose, elle ne répondait pas à l’objectif premier qu’elle s’était fixée.

Sarkozy doit s’en retourner dans son palais marocain.
Au départ, cette loi n’était pas censée posée de problèmes de discrimination. Mais au fur et à mesure de la pression des lobbies, de nombreuses exceptions et exonérations ont été mises en place.
Résultat : les entreprises du transport, menaçant de bloquer le pays, se sont vues exemptées de cette taxe. Cela n’a donc plus aucun sens.
De la même manière, à aucun moment, nous n’avons vu une application aux entreprises bénéficiant de ces transports. La loi taxait donc les transporteurs, mais à aucun moment les entreprises qui bénéficiaient de ces transporteurs.

J’estime que si l’on veut efficacement s’attaquer au problème des émissions de carbone, c’est à la source qu’il faut s’attaquer.
Mais comme d’habitude, notre gouvernement regarde les effets sans regarder les causes.
Habitant en région PACA, nous avons pu noter l’augmentation du trafic routier. Cette augmentation, bien entendu, n’est pas le fait des transporteurs eux-mêmes, mais bel et bien les entreprises qui utilisent leurs services. Par conséquent, créer une taxe qui pénalise les entreprises faisant appel, dans une recherche de profits, avec produits manufacturés loin du lieu de leur production, me paraît être de bon sens.

Début janvier, le gouvernement proposera une nouvelle mouture de cette loi. Il y a fort à parier que la taxe carbone numéro 2 pèsera de nouveaux sur les ménages sans toucher au profit de nos chères entreprises.
Ceux qui veulent changer le monde sont vraiment mal barrés !

Voir sur rue 89 l’article sur la censure de la taxe carbone.

http://www.rue89.com/2009/12/30/censure-de-la-taxe-carbone-methode-sarkozy-methode-de-gribouille-131811

Jacques Attali : « Hadopi ne servira à rien » – Actualités – ZDNet.fr

        Date:        28 décembre 2009 11:35
        Topic:        Jacques Attali : « Hadopi ne servira à rien » – Actualités – ZDNet.fr
        Modified:        3 août 2020 12:41
        Status:        Completed

Ainsi que je l’avais dit, dans un précédent post, la loi HADOPI n’a pas que des admirateurs.
En effet, Jacques Attali, dans un article paru sur ZDNet.fr, dénonce cette loi stupide.
J’ai pu constater, que depuis la mise en place de cette loi, on assiste de plus en plus à l’apparition de nombreux sites de type forum où l’on trouve quantité de liens vers des fichiers hébergés sur des sites de partage, eux-mêmes situés à l’étranger.
Le pire dans tout ça, c’est que l’évolution technologique permet aux gens de contourner cette loi. En effet, ces fichiers peuvent être lus directement sur son ordinateur, en mode Streaming, c’est-à-dire sans télécharger le fichier lui-même, mais en le lisant au fur et à mesure.
De ce fait, on contourne la loi Hadopi, tout en restant dans la légalité. Cette loi aura donc eu pour seul effet que de susciter de nouveaux modes de piratage sans résoudre le problème auquel elle était censée s’attaquer. Plus récemment, j’ai pu entendre à la radio les statistiques de fréquentation des cinémas pour l’année 2009. Il apparaît, au grand dam des majors, que le cinéma en France ne s’est jamais aussi bien porté.
Le piratage a donc eu bon dos. Bien que je ne sois généralement pas d’accord avec Jacques Attali, je vous invite donc à lire le sujet en allant sur le site de ZDNet.fr
Jacques Attali : « Hadopi ne servira à rien » – Actualités – ZDNet.fr http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39704746,00.htm

La taxe carbone doit-elle être carbonisée ?

        Date:        6 septembre 2009 00:24
        Topic:        La taxe carbone doit-elle être carbonisée ?
        Modified:        3 août 2020 12:41
        Status:        Completed

Certains la perçoivent comme un nouvel impôt, d’autres prennent le prétexte du succès électoral des verts pour renflouer grâce à celle-ci leurs caisses, mais au final, j’ai un sentiment de non abouti dans le débat sur la taxe carbone.
Peut-être parce qu’on a mis, ici encore, la charrue avant les bœufs ; on nous présente une solution avant de débattre du problème. Pourquoi cette taxe ?
À l’origine de « global warming »
Les écologistes défendent l’idée qu’une fiscalité écologique permettrait de préparer les gens à l’idée qu’il faille changer notre société de consommation, notamment au travers de sa débauche énergétique. À mots couverts, nous parlons ici de décroissance.
Partons du constat communément admis : la croissance de l’activité humaine ces 50 dernières années a conduit à exploiter jusqu’au trognon cette pauvre planète. OK !
Cette surexploitation nous a menés à une pénurie des énergies fossiles, d’une part, et des ressources en matière première, d’autre part. OK aussi.
Dernière conséquence de cette suractivité humaine : des émissions de CO2 modifient trop rapidement le climat et nous conduisent à un réchauffement global, qui aura lui-même un impact sur la stabilité météorologique. Tout à fait d’accord. Bon, peut-être qu’avant d’écoper, il serait aussi urgent de boucher le trou au fond du navire ? Je reprends donc mon raisonnement à l’envers : — Le réchauffement global est lié à une trop forte émission de CO2. — Cette émission de CO2 est la conséquence d’une augmentation de l’activité humaine. Regardons un peu la courbe de température de notre malade :
Instrumental_Temperature_Record-2009-09-6-00-24.png         
Source : Wikipedia http://en.wikipedia.org/wiki/Global_warming
Que constatons-nous ? L’augmentation de la température a explosé à partir des années 80.
Quel est l’événement majeur survenu dans ces années-là ? La chute du mur de Berlin (selon moi…).
En effet, les conséquences directes de l’effondrement du bloc soviétique ont été la fin des barrières douanières, le libre échange débridé, et les délocalisations qui lui ont succédé. La compétition entre les entreprises a pris un virage majeur et le moteur économique s’est emballé : L’activité humaine, qui avait pour finalité initiale de pourvoir aux besoins de l’humanité, a changé radicalement d’objectif.
Sa seule finalité à présent est de pourvoir aux appétits démesurés d’une petite minorité. Je ne mettrais pas ici le doigt sur tel ou tel trader ou actionnaire, ni même sur un dirigeant qui n’a plus le sens réel de l’argent.
Je dirais plutôt que les équilibres politiques, jusqu’alors contrebalancés par la peur, ont laissé place à un chaos où ne règne que la cupidité.
Mais les pouvoirs, souvent corrompus, n’ont pas su anticiper ce déséquilibre par la régulation ; bien au contraire : le libéralisme ne s’est jamais aussi bien porté !
Si l’on devait mettre en équation les plus-values économiques, la pollution engendrée par l’activité qui est nécessaire à leur réalisation, et le déséquilibre dans sa répartition, cela ferait l’objet d’une thèse, et pas d’un billet dans ce modeste blog.
Le pédégé d’une société cotée au CAC40 gagne environ deux fois plus en un jour ce qu’un salarié qui travaille dans ses usines gagne en un mois. Il est donc permis d’imaginer qu’une meilleure redistribution de cette valeur ajoutée freinerait les ardeurs des actionnaires à accroître cette fameuse activité nécessaire à la création de sa richesse. Quant à la compétition, n’est-il pas du rôle de l’État de gérer les appétits ?
Quelle autre solution a-t-on ?
L’instauration d’une taxe incitative à une consommation d’énergie plus responsable repose sur l’idée, en théorie, qu’il existe des solutions alternatives. Si je taxe le charbon, c’est que je souhaite que tu achètes de l’électricité.
L’être humain n’est pas stupide et sait où va son intérêt ; s’il a des solutions plus intelligentes, il les adoptera. En revanche, si je mets une taxe sans autre échappatoire qu’en est-il ? D’abord, je vais pénaliser ceux qui ne peuvent pas faire autrement. Les ruraux qui doivent prendre leur bagnole tous les matins, les gens qui n’ont pas les moyens d’installer des puits canadiens dans leur HLM. Les personnes les plus aisées ne changeront pas pour autant leurs habitudes.
Mais cela n’amène pas de solution pour autant. On ne voit pas de politique visionnaire accompagner la reconversion des moteurs à explosion vers de l’électrique ou de l’hybride. On ne voit pas de budgets réalloués à la recherche dans ce domaine, ni à la recherche économique pour réfléchir à modèle autre que celui basé sur le pétrole et ses avatars automobiles. Tout ceci, je l’appellerai le bœuf. Quant à la charrue, c’est la taxe.
Une fois qu’un nouveau modèle économique plus sain, mieux régulé et plus juste sera mis en place, une fois qu’une recherche orientée vers le progrès humain et non vers le profit égoïste d’une élite aura développé de vraies solutions alternatives, la taxe aura toute sa légitimité.
Pour l’instant, elle n’est qu’illégitime. Car sinon, faire payer une taxe pour nous accoutumer à un prix qui sera, un jour, trop élevé, sans même approfondir l’utilisation du produit de cette taxe ? Cela ne vous paraît-il pas curieux ? J’ai l’impression que nous marchons un peu sur la tête !